L'hydratation

Publié par Myllène Barclay le

 

L’hydratation se résume au mot: EAU. Mais hydrater en externe sa peau ne veut pas dire humidifier/mouiller sa peau.
Dès lors qu’on parle d’hydratation,il faut prendre en compte l’existence de 3 types
d’hydratants. Il s’agit des humectants, des émollients et des occlusifs. Et tous sont
complémentaires bien que certaines peaux veuillent plus d'humectant que d'émollients et
vice versa.

blog - amkia - hydratation

De ce fait, un produit cosmétique dit hydratant contient généralement de l’eau, des humectants, des émollients et des occlusifs.

 

Les humectants

Ils permettent de faire entrer une petite quantité d’eau dans l'épiderme. Ils sont constitués de petites molécules capables de pénétrer au sein des cellules de la partie supérieure de l’épiderme (la couche cornée) puis d’y attirer l’eau grâce à leurs propriétés hygroscopiques.
Une substance hygroscopique est une substance qui a tendance à retenir l’humidité de l’air, en la faisant pénétrer en elle ou en la collant en elle.
Exemple d’humectants: la glycérine.

amkia-article de blog- hydratation

 

Les émollients

Les émollients facilitent le transport de l’eau et réduisent légérement son évaporation.
Constitués de lipides naturels, ils sont essentiellement dans les huiles et beurres végétales mais également des graisses animales. Ils lissent, assouplissent et protègent la surface de la peau car ils comblent les toutes petites fissures qui peuvent se former entre les cellules à la surface de l’épiderme. Plus une substance est émolliente, plus la peau est
douce.

A noter de surcroît que les émollients renforcent le sébum mais qu’en plus de cela, ils contiennent des micronutriments (exemple: vitamines) capables de pénétrer un peu plus profondément dans l’épiderme.

 

Le sébum est composé de triglycérides, d'acides gras , d'esters de cire, de squalène et de cholestérol, des composants également présents dans de nombreuses huiles végétales.

 

Les occlusifs

Également appelés filmogènes, les occlusifs freinent efficacement l’évaporation naturelle d’eau ou la pénétration excessive de l’eau et l'excès d'humectants. Et contrairement aux humectants et aux émollients, les occlusifs ne pénètrent pas forcément dans l’épiderme, ils se contentent de rester totalement ou partiellement en surface de la peau pour renforcer sa barrière naturelle (le film hydrolipidique). Pour rappel, le film hydrolipidique est une
couche protectrice recouvrant la totalité de la surface de la peau. Il est constitué
principalement de sueur, de sébum et d’eau. Sa principale fonction est de défendre la peau contre les bactéries et agressions externes (pollution, climat)

 

amkia-article de blog-hydratation

Comme on peut le voir: Emollients et Occlusifs ont des similitudes. Cependant bien que les émollients empêchent l’évaporation de l’eau, ils ne sont pas aussi efficaces que les occlusifs. Et le fait que les occlusifs soient plus efficaces ne veut pas dire qu’il faut forcément les utiliser pour avoir une excellente hydratation. Cela dépend de l’état de la peau et de l’environnement.

 

Il est très important d’avoir en tête qu’un produit peut être un émollient ou un occlusif selon l’état de la peau et la quantité qui est utilisée ! Par exemple, une huile peut être utilisée à une quantité qui est inefficace pour être un occlusif sur une peau sèche mais assez pour constituer un émollient. Cette même quantité serait certainement considérée comme occlusive voire excessive pour une peau à tendance grasse.

 

Pourquoi privilégier les huiles végétales en tant qu'émollients et
occlusifs ?

Dotées d’une diversité fascinante de micronutriments, les huiles végétales interagissent au plus près avec la physiologie naturelle de la peau. Elles deviennent ainsi une barrière de protection naturelle en plus d’apporter des actifs spécifiques à des problèmes spécifiques (selon celles choisies). Et c’est par cette amélioration de la fonction barrière que la peau adopte les caractéristiques qui rappellent celles d’une peau bien hydratée. En effet, mieux
une peau se porte, plus elle développe ses fonctions auto-hydratantes car elle a
naturellement des humectants logés dans l’épiderme ! Ils captent aisément l’eau dans l'atmosphère dès que les conditions climatiques favorisent l’humidité de l’air. La santé de la barrière cutanée offre une hydratation authentique.

amkia-article de blog- hydratation

 

Les micronutriments qui interviennent le plus dans l'amélioration de la barrière cutanée sont les acides gras. Ils sont souvent évoqués dans l'alimentation cependant ils sont également très importants en soin topique, pour les cheveux comme pour la peau. Certaines huiles végétales en contiennent plus que d'autres.
Un acide gras est le constituant principal des substances grasses de l'organisme donc aussi du sébum.
On appelle acide gras essentiel le type d'acide gras que l'organisme est incapable de fabriquer et qu'il faut donc introduire par nous-même. Les acides gras essentiels sont beaucoup plus connus sous le nom de Oméga 3 et Oméga 6 (principalement composés d'acide linoléique).

Notre alimentation doit beaucoup en contenir de manière équilibrée. En
cas de carence, certains troubles surgissent notamment les maladies inflammatoires et les maladies cardiaques. Nous devons également les privilégier dans nos choix cosmétiques.

●    L'Oméga 3 est fascinante. Il stimule la production d'acide hyaluronique et assure la cohésion entre les cellules cutanées pour maintenir en bon état la barrière hydrolipidique et ainsi lutter contre la déshydratation. En s’incorporant aux membranes cellulaires, il va permettre de fluidifier les tissus et d’assouplir l’épiderme.
Également très connu pour son effet anti-inflammatoire, il favorise la cicatrisation.
Une insuffisance en oméga 3 peut favoriser la survenue d'eczéma.

●    L'oméga-6 est l'oméga qui domine le monde végétal. Il interagit le plus avec les céramides. Les céramides sont des molécules présentes en abondance dans l’épiderme. Elles constituent ce que l’on appelle le ciment intercellulaire (c'est à dire présentes entre les cellules de la peau). Le ciment intercellulaire joue un rôle très important dans l’élasticité et la densité de la peau. Lorsque l’acide linoléique dans l'oméga 6 entre en contact avec les céramides, il y a un phénomène d’estérification.

Cela signifie que les lipides se « soudent » et forment la barrière imperméable de la peau. La barrière protège la peau contre les molécules indésirables tout en laissant possible le passage d’un certain flux d’eau pour maintenir un niveau d’hydratation correcte. Une insuffisance en Oméga 6 peut empirer les problèmes de peau. Sans sa présence, le sébum devient épais et “collant”, de ce fait il peut très facilement boucher les pores et les dilater.

 

On parle souvent d'Oméga 9 (principalement composé d'acide oléique) cependant ce n'est pas un acide gras essentiel. C'est un acide gras non essentiel car le corps en fait déjà, néanmoins il peut être ajouté dans les soins de la peau, surtout pour les peaux très sèches.

 

                                                                                                                          Article rédigé par l'équipe de rédaction.
                                                                                      Amkia est une marque déposée est propriétaire de cet article.

0 commentaires

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés